Un cabaret music-hall à Paris : La Belle époque

Publié le par Zhaan


Je viens d’être invitée, bien malgré moi, au "cabaret" la Belle époque, rue des petits champs à Paris. Déjà, d’emblée, n’y aller que si le Lido, le Moulin Rouge, les Folies bergères, le Crazy horse et tous les autres cabarets de la capitale affiche complet. Pourquoi ?
- Parce que les danseuses aux seins nus, au nombre de cinq (les danseuses, pas les seins!), sont vraiment lamentables. A part savoir faire le grand écart, elles ne connaissent rien d’autres. Les chorégraphies sont merdiques, on les voit compter les temps, elles ne sont jamais synchrones et enfin elles ne sont même pas jolies à regarder. Il y en a même une qui est d'une maigreur à faire palir. Bref, les danseuses, au placard. Si vous y aller avec votre homme, vous n’aurez aucun complexe, rassurez-vous.
- Il y a aussi un couple d’acrobates. Numéro de oulaoup et de jongles au programme. Wouah !! Je n’en dirai pas plus.
- La bouffe est correcte, mais vraiment sans plus.
- Interdit de prendre photos ou vidéo, ou vous risquerez les foudres d’un des serveurs, qui n’aura même pas la courtoisie d’être aimable.
- Enfin, les prix sont rédhibitoires. Menus de 74 à 104€. Bien sûr, on paye le spectacle, mais cela fait mal au cœur de payer pour un spectacle d’amateurs. Bref, je ne vous le conseille pas.
- Il faut dire que la cible, c’est plutôt touriste russe ou troisième âge, donc si vous cherchez où emmener votre grand-mère, pourquoi pas là-bas.

Publié dans Restaurants Paris

Commenter cet article