Dean : un ouragan sur la planète, la Martinique touchée

Publié le par Zhaan

Je ne sais pas si vous l’avez vu, mais un ouragan extrêmement dévastateur vient de frapper les Antilles, dévastant plus particulièrement le sud de la Martinique. Les vents ont soufflé à 200 km/h au moins, ravageant tout sur leur passage. Des maisons détruites, des toits envolés, toutes les productions agricoles ravagées, l’économie de la Martinique va avoir du mal à s’en remettre. Personnellement, ces dernières heures ont été éprouvantes, ma mère habitant le sud de la Martinique. Les communications sont bien sûr coupées, même pour les portables, il est impossible de la joindre. Le numéro vert du ministère ne sert à rien, vu qu’ils n’ont aucune information, c’est juste histoire de faire croire aux gens qu’ils font quelque chose. Heureusement, je vous rassure, j’ai pu joindre d’autres personnes de ma famille qui sont allées voir si elle allait bien, et elle va bien. Mais ils ont bien sûr dû attendre que les vents se calment et que les routes soient un peu dégagées. Cela faisait plus de 20 ans que la Martinique n’avait pas connu de tel ouragan, et j’espère bien que ce sera le seul de cette saison cyclonique qui débute. Ce que je peux vous dire, c’est que la population a eu extrêmement peur, pendant de longues heures. Des vitres se sont brisées, des toits arrachés, des arbres, des poteaux électriques, des infrastructures se sont abattues, mais dans l’ensemble, après un premier constat, tout le monde va bien. Certaines autres îles, comme la Dominique ou Sainte-Lucie n’ont pas eu cette chance. Le cyclone prend de plus en plus de force, de catégorie entre 2 et 3, lorsqu’il est passé au-dessus de la Martinique, il passe à catégorie 5, le plus fort possible… Que dire face à ce genre de déchaînement des éléments naturels… Avons-nous une part de responsabilité ? Rien n’est sûr.

Maintenant, pour les Antilles françaises, l’heure est au constat et à la reconstruction. Le ministre de l’outre-mer se rend sur place, et j’espère qu’il pourra se rendre pleinement compte de la situation de désastre que l’ouragan a provoqué.

Pour finir, il y a une chose que je déplore, c’est que les médias fassent si peu cas de cet évènement. Faudrait-il leur rappeler que la Martinique est française, faudrait-il leur redire que bon nombres de Martiniquais d’origine vive en France métropolitaine et qu’ils ont tremblés pour leur famille, faudrait-il leur rappeler l’impact de ce genre d’évènements sur toute une partie de la population, sur tous ceux qui sont issus des départements et territoires d’Outre-mer ? N’y a-t-il qu’un Harry Roselmack pour mettre en avant ce qui se passe en France, dans TOUTE la France.

C’est bien sûr avec beaucoup d’émotions, de tristesses et de colère que j’écris ces mots, espérant qu’un jour enfin, les domiens fassent plus que deux minutes au JT télévisé, alors qu’une catastrophe vient de s’abattre sur eux.

Que tout ceci ne vous empêche pas d’aller aux Antilles (en dehors de la période cyclonique d’août-septembre), car c’est vraiment un coin de paradis sur terre.

 

Publié dans Infos et Bons plans

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article