Merci Lota pour la carte 6

Publié le par Zhaan

7

Gina est infirmière à l’hôpital où Lota attend patiemment sa fin. En charge de la jeune fille, elle admire la sérénité de son visage.
Pour elle, c’est sûr, Lota la voit, l’entend et sent sa présence. Elle n’est pas morte.
Parfois, pourtant toujours dans le coma, Lota ouvre les yeux, d’elle-même. Simple réflexe corporel selon les médecins, mais pour Gina cela veut dire que Lota est encore présente.
D’autre fois encore, on retrouve un chat près d’elle. Blotti contre la jeune fille, celui-ci ronronne doucement. Et il disparaît aussi vite et aussi mystérieusement qu’il est arrivé.
Fait plus étrange encore aux yeux de Gina, lui prouvant que Lota est présente, c’est cette carte, semblable à un jeu de tarot divinatoire. Lota la tient fermement dans la main droite. Personne n’a réussi à desserrer ses doigts. Son autre main est détendue, molle ; tout son corps est une pâte qu’on peut bouger. Mais sa main est  comme soudée à elle-même. Lota, endormie, continue de serrer.
 

Personne ne sait qui est cette jeune fille. En référence à la carte qu’elle tient si serrée, dans le service, tout le monde l’appelle la Colombe.

Publié dans Nouvelle : Lota

Commenter cet article